Lettre à mon père

Mon Papa.

Déjà 1 an,

Perdre son père, c’est perdre une partie de soi. Quelqu’un qui a toujours été là, pour le meilleur et pour le pire.

C’est perdre notre meilleur professeur, celui qui nous a appris tellement de choses.

C’est perdre notre meilleur ami, avec lequel on riait tant et faisait des activités toujours aussi extraordinaires.

Mais c’est surtout perdre quelqu’un qui a toujours été là pour nous. Ce ne sera pas facile, mais comme tu m’as toujours enseigné d’être forte, je commence a y arrivé. J’y arrive, car je sais que ce que tu souhaites le plus pour la famille, c’est le bonheur. Je le fais pour toi, pour t’honorer.

Comme tu as toujours tout fait pour moi. Je sais, tu n’étais définitivement pas parfait, mais je n’aurais jamais pu demander un meilleur père. Tu m’as fourni tout ce qu’un enfant peut demander, et bien plus encore, ce qui m’a permis de devenir celle que je suis aujourd’hui et j’en suis fière.

Je sais, tout le monde croit avoir le meilleur père, mais, vous vous trompez, le mien était vraiment le meilleur! Je suis certaine que tout ton entourage est du même avis que moi. Tu étais un homme incroyable, dévoué et là pour tous. Tu manques à tous ceux qui t’on côtoyé et qui t’on connu. Je garde toujours des souvenirs positifs de toi, de tes blagues, des soirées passées à tes côtés, de ta gentillesse, de ta générosité et de ta grande âme en général.

La maladie t’a forcé à m’abandonner, si tu savais à quel point je t’ai aimé, ma vie c’est désormais un grand désert, j’ai perdu aujourd’hui un grand homme.

Ton départ pour moi est si grave, que je reste là comme une épave. Si j’avais su que tu comptais t’en aller,  je me serais agrippée à toi de toutes mes forces. Mais, tout seul tu as quitté cette terre, plongeant  mon coeur dans l’enfer, rien ne comble ton absence. Ta présence à jamais me manque.

Vole vole mon papa d’amour, rejoins la lumière pour toujours
Tu as maintenant fini de souffrir.


Papa, tu laisses un grand vide dans ma vie depuis 1 an, mais saches qu’il y aura toujours une place pour toi dans mon cœur. Même si tu ne sembles pas être avec moi, que je ne peux pas te toucher, te voir ni t’entendre, je sais que tu veilleras toujours sur moi, comme tu l’as toujours fait.

Papa, tu me manques

Je t’aime.

Partager:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :